Burkina Faso, infrastructures: Le pont de Tanghin a 35 ans.

En effet, le « Pont Martin Luther King » communément appelé Pont de Tanghin a 35 ans en cette année2021. Il a été inauguré le mercredi 30 juillet 1986. Cet ouvrage est le fruit de la coopération entre le Burkina Faso et les États-Unis d’Amérique par l’intermédiaire de l’USAID. Ce pittoresque pont a été créé pour faire la jonction entre les secteurs 23 Tanghin et 12 Paspanga.

Il a été construit par l’entreprise SATOM, appuyé par Ambroise Sawadogo, un éminent ingénieur burkinabè détaché sur le chantier par la direction des TP (travaux publics) burkinabè pour qu’il apporte sa part de compétence avec les ingénieurs de l’USAID, Roger Wood Layton et Victor Layton.

Selon l’ambassadeur des États-Unis, Leonardo Neher, présent à l’inauguration, c’est au mois de juin 1985, que la Mission USAID a reçu les fonds nécessaires pour la construction du pont. Les travaux ont débuté le 15 novembre 1985 et ont duré 8 mois. Il a félicité vivement les ingénieurs ainsi que les ouvriers pour leur efficacité et leur discipline. En vue de perpétuer la coopération fructueuse entre les USA et le Burkina, il a été décidé de commun accord de donner pour nom de baptême « Le Pont Martin Luther King» à cet ouvrage qui est venu à point nommé.

Le pont mesure 100 m de long et 7 m de large. Des trottoirs de 1,80 m le bordent, le pont lui-même fait 5,10m de haut. Le coût total des travaux s’élève à 566 millions FCFA. Selon les ingénieurs, il a une durée moyenne de 50 ans.


La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre d’État, délégué à la Présidence, Blaise Compaoré qui représentait le président du Faso, le capitaine Thomas Sankara, en mission au 22e sommet de l’OUA à Addis-Abeba. A ses cotés, il y avait  le ministre de la Défense populaire, le Commandant Jean-Baptiste Boukary Lingani, celui de la promotion économique, Henri Zongo et celui de l’équipement, Jean-Léonard Compaoré, et de l’ambassadeur des États-Unis, Leonardo Neher et de nombreux militants du Kadiogo.


Ce pont érigé depuis 1986 est un «passage obligé» pour bon nombre de populations habitant les quartiers Tanghin, Koulweoghin, Somgandin… Il est grand temps pour nos décideurs de réfléchir à la construction d’un pont ultramoderne et plus spacieux pour désenclaver davantage ces quartiers.

Mohamed Sanfo

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :